Christian PAREJO

Elégance et inspiration

Le novillero biterrois dresse le bilan de sa temporada 2022 avec l’ambition de prendre l’alternative à Béziers en 2023.
Propos recueillis par  Stephan Guin (Midi Libre)

Vous achevez cette saison sur le podium de l’escalafon. Quel est votre sentiment ?
Je suis très satisfait de cette temporada qui est la plus importante de ma vie en termes de succès et d’évolution. J’ai pris beaucoup de plaisir dans la plupart des novilladas. Notamment à Béziers, Mont-de-Marsan, Nîmes, Dax. Me présenter dans toutes ces arènes de première catégorie était un véritable défi mais je garde une saveur particulière d’Arganda del Rey. C’est une plaza importante, proche de Madrid où j’ai remporté le prix de la meilleure faena de la feria.

Avez-vous réalisé des progrès notoires dans votre toreo ?
L’hiver dernier a été crucial dans mon évolution. C’est une période idéale pour apprendre. Sans la pression du prochain paseo, avec du temps et l’esprit libre pour travailler sa technique et mieux exprimer la tauromachie que l’on ressent. Ensuite, une inflexion s’est produite après Villaseca début septembre. J’étais déçu de ma prestation lors de cette novillada. Je me suis remis en question et j’ai redoublé d’efforts et de motivation à l’entraînement. Depuis, mes prestations sont allées crescendo et j’ai produit un toreo à la hauteur de mes attentes avec plusieurs faenas abouties en trouvant cette profondeur que l’on travaille aux entraînements avec Tomas Cerqueira.

Le point noir cette saison est l’épée qui vous a privé de plusieurs triomphes, n’est-ce pas ?
Évidemment, je regrette d’avoir perdu de nombreuses oreilles et des grandes portes avec les aciers. Convaincre est important. Mais triompher est aussi impératif. Les deux doivent aller de pair car on peut aussi triompher sans convaincre. Je dois trouver de la régularité avec l’épée pour que mes conclusions soient à la hauteur de mes faenas. J’ai perdu trop d’oreilles en 2022 dans les arènes de première catégorie. On va travailler cet hiver pour progresser en 2023.

L’an prochain, l’objectif est de rentrer dans les plus grandes arènes espagnoles ?
Mon apoderado a voulu me présenter dans les principales arènes françaises cette année même s’il me manque encore Arles. On voulait arriver dans les grandes arènes espagnoles avec plus d’expérience. Je suis maintenant prêt pour les plus grandes ferias comme Madrid et Séville. On va faire une grosse préparation hivernale car le triomphe sera impératif dans ces arènes capitales pour prendre l’alternative avec de la force.

Béziers espère que vous deviendrez en 2023 le cinquième matador de toros de la Ville…
Dans ma tête, il est clair que Béziers est l’arène où je veux et où je dois prendre mon alternative. Je suis très touché par l’accueil que m’ont réservé les Biterrois et je suis maintenant un des leurs. Si le principal est de la célébrer à Béziers, mon rêve serait que le maestro Sébastien Castella soit mon parrain d’alternative.

Des rumeurs évoquent que Simon Casas pourrait se joindre à votre apoderado…Qu’en est-il ? 
Je fais totalement confiance à Tomas Cerqueira pour mener au mieux ma carrière. Je me félicite d’avoir fait tout ce chemin avec lui, ce qui m’a permis de toréer 24 novilladas cette année. En étant pragmatique, le soutien d’une grande maison nous aiderait beaucoup la prochaine temporada.

Présentation

Christian Parejo Rodriguez … en bref
Né le  07 décembre 2000 à Chiclana de la Frontera (Cadiz)

Début avec picadors :
12 juin 2021 – Cazorla  (Jaen)
Ganadería : Martín Lorca y Hnos. Collado Ruiz
Résultat : Silencio tras aviso y dos orejas

Temporada 2022 :
24 novilladas avec picadors – 36 oreilles et 2 queues

Dates importantes :
09/09/2022 – Arganda del Rey : Les deux oreilles coupées à son deuxième novillo de Jandilla lui valent le Prix de la meilleure faena de la feria.
18/06/2022 – Une journée insolite puisque après avoir coupé une oreille à un novillo d’Espartaco le matin à Istres, il s’envolera vers Palos de la Frontera où il coupera 3 oreilles l’après-midi.

Ses statistiques

DatePlazaGanaderiaRésultat
2401/10/2022PARENTIS EN BORNLos MañosOreja / Silencio
2327/09/2022ARNEDOCebada GagoVuelta / Oreja
2217/09/2022NÎMESAve MariaOreja / Ovacion
2112/09/2022CARBONERO EL MAYORPablo MayoralSilencio / Oreja
2011/09/2022VALDILECHAAngel Luis PeñaOreja / Silencio
1909/09/2022ARGANDA DEL REYJandillaOvacion / Dos orejas
1805/09/2022VILLASECA DE LA SAGRAConde de MayaldeAplausos / Ovacion
1703/09/2022BAYONNELos MañosOvacion/ Oreja
1620/08/2022SAINT-GILLESSan Sebastian
Roland Durand
Pagès-Mailhan
Ovacion/ Oreja / Dos orejas
1515/08/2022DAXVirgen MariaVuelta
1414/08/2022BEZIERSRoland Durand
Camino de Santiago
Dos orejas / Ovation
1306/08/2022SOUSTONSBlohorn
Camino de Santiago
Oreja / Dos orejas
1205/08/2022PARENTIS EN BORNPagès-MailhanOreja / Silencio
1123/07/2022BOUJAN SUR LIBRONRobert Margé
Camino de Santiago
Ovation / Dos orejas y Rabo
1017/07/2022MONT DE MARSANCuilléOvation / Oreja
909/07/2022TARASCONVieux SulauzeSilencio / Oreja
803/07/2022BOUJAN SUR LIBRONValdefresnoOvation / Dos orejas
725/06/2022ANTEQUERAEl Cotillo
La Palmosilla
Juan Pedro Domecq
Oreja / Oreja / Oreja
618/06/2022ISTRESEspartacoOreja / Ovation
518/06/2022PALOS DE LA FRONTERATorrehandilla
Ave Maria
Oreja / Dos orejas
412/06/2022CAPTIEUXAlcurrucenOvation / Ovation
304/06/2022MOTRILLa Palmosilla
Cebada Gago
Oreja / Oreja
207/05/2022BERJAEl Cotillo
Hnos Ruiz Canovas
Aplausos / Oreja
123/04/2022PESAGUEROTorrealbaOreja / Dos orejas y Rabo

Ses vidéos

Sa cuadrilla

Banderilleros

Picadores

Apoderado

Carlos
RUIZ

Marco
LEAL

Luis « Chico »
LEAL

Tito
SANDOVAL

Alberto
SANDOVAL

Thomas
CERQUEIRA