Bruno ALOI
« Le mexicain qui monte »

« Je veux devenir figura del toreo, pas un torero de plus ! »

Bruno Aloi est un torero mexicain dont le concept est basé sur la recherche de la transmission à travers une tauromachie pure et élégante tout en conduisant avec fermeté la charge du novillo. Et il a clairement fait comprendre qu’il n’est pas juste un torero de plus mais un homme déterminé à franchir toutes les étapes pour devenir figura del toreo.

Il est arrivé en Espagne en pleine pandémie car il était conscient que c’est en Espagne que l’on peut avoir les meilleures perspectives et avoir les aspirations les plus élevées. Après quelques mois de préparation à l’école de Madrid et de combats en privé, Bruno a fait ses débuts en tant que torero sans picadores en mai 2022. Depuis lors, il a connu une saison intense, au cours de laquelle il s’est imposé comme un véritable torero, acquérant de la personnalité et définissant son style toujours basé sur le naturel, la profondeur des mouvements et une grande dose de courage qu’il transmet immédiatement dans les gradins et que le public sait apprécier. De retour au Mexique pour effectuer la temporada hivernale, il débute avec picadors le 30 octobre 2022 à Aguascalientes. Il sort en triomphe après avoir coupé 2 oreilles à son premier novillo de Monte Caldera. Après cette campagne sud-américaine, il retournera en Espagne pour enchainera avec une nouvelle aventure européenne.

D’où vient cette passion et cette détermination de réussir dans le toreo ?
D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours ressenti la passion taurine héritée de ma mère (fille d’éleveur) et de mon père, qui est rejoneador. J’accompagnais également mon grand-père (éleveur de Rancho Seco) lors des tentaderos et qui m’a permis de voler par ci par là quelques passes dès mon plus jeune âge. C’est à partir de 2014 que j’ai commencé à prendre des cours privés avec un banderillero mexicain, Sergio González, avec qui je me suis entraîné pendant deux ans et j’ai combattu deux festivals de tauromachie dans les arènes de La Florecita et à San Juan Del Rio. Plus tard, en 2016, j’ai commencé ma préparation pour être professionnel au Mexique, le pays dont je suis originaire. J’appartiens à une famille de tradition taurine et d’élevage et cela m’a permis de me préparer consciencieusement et de participer à de nombreuses classe pratiques ou tentaderos.

Découvrons-le un peu plus dans son intimité.

Quels sont vos sentiments sur cette saison en Espagne ?
Très bien. Beaucoup de satisfactions. Cette saison nous avons eu beaucoup de succès, les choses se sont bien passées mais je pense qu’il ne faut pas oublier que toutes ces joies sont le résultat du travail quotidien. 

A t-il été difficile de quitter votre Mexique natal ?
Oui, bien sûr c’est dur de laisser derrière soi sa famille, sa maison, son pays, ses amis… C’est dur mais en même temps c’est un choix que l’on fait avec fierté et enthousiasme pour réaliser ses rêves, pour atteindre ces objectifs.

Ressentez-vous la pression de porter un nom de famille aussi important dans la tauromachie mexicaine ?
Oui, mais j’ai toujours eu le soutien de ma famille et je lui en suis très reconnaissant et fier. Cependant, je compte avant tout sur moi et à personne d’autre pour atteindre mes objectifs. J’espère réussir dans le toreo grâce à mes qualités propres. 

Que représente le Mexique pour vous ?
C’est ma maison, c’est le pays qui m’a vu naître et m’a donné les outils pour pouvoir réaliser mes rêves et mes objectifs. C’est un pays très taurin et ses aficionados sont vraiment géniaux avec nous, toreros mexicains.

De quoi rêvez-vous la nuit ?
D’être une figure de la tauromachie dont beaucoup d’entre nous rêvent. Mais dernièrement, je rêve de choses plus « terre à terre » comme corriger les postures à l’entraînement le lendemain, bien tenir la muleta en main, la prochaine novillada, découvrir des plazas inconnues jusqu’à présent pour moi, mettre le costume de torero, toutes ces choses. …

Qui est Bruno Aloi ?
Bruno Aloi est une personne ordonnée, disciplinée, solitaire, contrôlée, honnête, humble, fidèle mais avec des idées fixes pour les réaliser. Je pense que c’est aussi une personne sympathique.

Présentation

Bruno Aloi Hernández.. en bref

Né le  07 mars 2001 à Mexico

Début avec picadors :
le 30 octobre 2022 à Aguascalientes (Mexique)  avec des novillos de Monte Caldera (2 oreilles et Vuelta)

Temporada 2022 :
1 novillada – 2 oreilles

Date importante :
30 octobre 2022 : Aguascalientes – Pour ses débuts avec picadors, il coupe 2 oreilles à son premier novillo et perd un triomphe majuscule à son second après une épée défectueuse.

Ses statistiques

DatePlazaGanaderiaRésultat
316/01/2023MOROLEONEl SieteVuelta
2 Orejas

208/01/2023AUTLAN DE LA GRANAArroyo HondoVuelta
Oreja

130/10/2022AGUASCALIENTESMonte Caldera2 orejas
Vuelta

Photos

Vidéos

Débuts avec picadors – Aguascalientes – 1er novillo

Débuts avec picadors – Aguascalientes – 2ème novillo

Sa cuadrilla

Mathieu
GUILLON
Julien Dusseing
EL SANTO
Manolo
DE LOS REYES
Curro
SANCHEZ
Justo
JIMENEZ